L’éducation d’un chien est essentielle pour que l’animal et son maître puissent cohabiter parfaitement. Le dressage d’un chien permet également au propriétaire de maintenir le contrôle sur son chien et que celui-ci ne fasse pas de mauvais comportement surtout en public. Le dressage canin est basé sur six ordres fondamentaux, « debout », « assis », « couché », « viens ici », « au pied » et « pas bouger ». Cependant, apprendre à dire « non » à son chien est aussi indispensable pour son éducation. Voici quelques conseils pour apprendre à dire « non » à son chien.

La nécessité de l’apprentissage du « non » à son chien

Il faut savoir qu’interdire sans cesse son chien ne lui permet pas un réel apprentissage. Or, le « non » est très souvent utilisé, quelle que soit la situation. Ce mot inculque une multitude d’interdits dont le chien ne comprend plus le sens de ce mot.

De ce fait, le « non » ne doit pas être utilisé de manière systématique. Il ne doit surtout pas être considéré comme la base dans l’éducation de son chien. Il est important de préciser qu’apprendre le « non » à son chien doit être plus utilisé pour mettre en place les règles de vie et les limites dans la maison et à l’extérieur.

Le « non » est alors un moyen de poser des limites dans le cadre de l’éducation de son chien au quotidien. Ainsi, pour que le chien puisse comprendre le sens du « non », il doit être utilisé à bon escient. Lorsque l’on exprime une interdiction, il est indispensable de l’accompagner d’une autre indication. Il existe également d’autres alternatives au « non » pour permettre un réel apprentissage à son chien.

Image d'une personne caressant un chien
Image par Michal Jarmoluk de Pixabay

Éviter de dire « non » et faire place aux autres alternatives

Le « non » n’apporte rien dans l’apprentissage de son chien. La meilleure méthode pour apprendre son chien est alors de lui indiquer réellement ce qu’il doit faire au lieu de dire sans cesse ce qu’il ne doit pas faire. D’autres méthodes sont aussi plus fiables à la place du « non ».

  • Apprendre positivement le « tu laisses »

    Pour apprendre à son chien à renoncer à une intention ou une action en cours, lui apprendre le sens de « tu laisses » s’avère être une bonne méthode. Pour qu’il puisse se soumettre à cet ordre, il est nécessaire de lui faire faire des exercices au quotidien.

  • Apprendre son chien à aller au panier

    Apprendre à son chien à aller au panier consiste à lui apprendre un retour au calme dans l’immédiat. D’ailleurs, si le panier est considéré comme un vrai refuge pour le chien, cela va lui permettre de s’apaiser. Cet ordre sera surtout très utile lors de l’arrivée des invités.

  • Apprendre l’ignorance à son chien

    Il faut savoir qu’ignorer son chien vaut parfois mille mots. L’ignorer signifie ne pas le regarder, ne pas le toucher et ne pas lui parler. Lorsqu’on ignore son chien, cela va lui faire comprendre que son attitude n’est pas adaptée. Dans la plupart des cas, l’ignorance est une méthode bien plus efficace que le « non ».  De plus, le fait d’ignorer est considéré comme la pire des punitions pour un chien comme il a toujours besoin d’interaction sociale pour se sentir bien.